Derniers Commentaires

RSS-Feed

News26 RSS Feed

RSS icon.svg

Qui est en ligne

Nous avons 209 invités en ligne

Rechercher

Menace de dégradation: Notes de la France et de l'Allemagne bientôt négatives PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 26 Septembre 2011 17:28

 

Le renforcement  du fonds de soutien européen demandé par la Commission européenne pourrait se traduire par un déclassement de la note de crédit de la France et de l'Allemagne, a mis en garde un responsable de Standard & Poor's.

 

 

David Beers, chargé des notes des dettes souveraines au sein de l'agence de notation, a déclaré dans un interview qu'on ne savait pas encore comment les dirigeants européens allaient augmenter la capacité d'action du Fonds européen de stabilité financière (FESF) mais que les différents scénarios possibles "pourraient avoir des conséquences en matière de crédit (...)", y compris pour les poids lourds de la zone euro que sont l'Allemagne et la France.

En clair, il menace les deux pays de la dégradation de leurs notes de solvabilité au cas où ils décident d'augmenter leur participation au fonds de soutien. Ainsi aussi bien que la France que l'Allemagne pourraient perdre la meilleure note AAA.

Les responsables européens réfléchissent à la manière d'augmenter la capacité d'intervention du FESF, actuellement doté de 440 milliards d'euros, mais aucune piste concrète ne semble être suivie pour l'instant. Pour David Beers, il va de soi que le FESF ne peut pas être augmenté à l'infini.

"Il y a une prise de conscience dans la zone euro qu'il n'est plus possible de démultiplier sans risques le FESF", souligne-t-il.

Certains analystes pensent que 2.000 milliards d'euros sont au minimum nécessaires pour, le cas échéant, venir en aide à l'Espagne et à l'Italie.

Des pays comme l'Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande ont déjà clairement laissé entendre qu'ils ne mettraient pas d'argent frais sur la table.


 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir